Lexique

Flux de Trésorerie : Définition et Calcul

Le janvier 5, 2022
mouvements d'argent

Une entreprise qui ne gère pas efficacement ses finances est vouée à faire faillite. Pourtant, la création d’une entreprise s’accompagne souvent d’un manque de connaissance financière sur la manière de gérer le cash-flow d’une entreprise. Si vous êtes dans ce cas et que ces termes ne vous évoquent rien, lisez attentivement la suite de cet article.

Qu’est-ce que le calcul du flux de trésorerie ?

À l’aide d’un tableau de financement, ces flux représentent les variations entre les entrées et sorties d’argent d’une entreprise. Ainsi, sont répertoriés les dépenses et les gains de l’entreprise en sus de ses différents actifs comme les immeubles, les bureaux, les machines ou encore les véhicules. Le flux de trésorerie est aussi appelé cash-flow.

Pourquoi calculer le flux de trésorerie ?

Il faut savoir qu’en France, disposer d’un tableau de financement n’est pas obligatoire. Seulement, ce n’est pas le cas des autres pays. 

Il est toutefois fortement conseillé de le mettre en place afin de connaître la trésorerie disponible. Et pour cause, toutes les entreprises peuvent ajuster leurs décisions d’investissement en fonction des fonds dont elles disposent. Par conséquent, c’est un rapport important pour les actionnaires capables de voir comment les activités de financement sont gérées. De ce fait, on peut savoir ce qui a été fait par le passé et ce qui sera prévu dans le futur au vu des états financiers.

Comment calculer des flux de trésorerie ?

Tout d’abord, cela se fait au travers d’un tableau de financement organisé selon trois axes que sont :

  • L’exploitation
  • Le financement
  • Les investissements de l’entreprise

Pour chacun de ces axes, il faudra calculer les flux d’encaissement et de décaissement relatifs aux normes IFRS et IASB.

Le calcul des origines 

On retrouve les trois éléments précédents dans le calcul des origines. Le but ici va être d’extraire pour chaque catégorie la source de financement brut ainsi que de les énumérer verticalement selon les normes de présentation d’un tableau de financement. Cela permet de comparer les différentes sources et leur utilisation pour chacun des comptes de résultats. Par conséquent, il est indispensable de se baser sur le calcul des origines afin de bien commencer le calcul de flux de trésorerie.

Pour calculer vos flux de trésorerie, deux méthodes sont possibles:

  • La méthode directe
  • La méthode indirecte

La méthode directe

La méthode directe consiste à prendre toutes les entrées et sorties d’argent en espèces. En faisant le solde des deux, on obtient le flux de trésorerie qui rend compte des excédents et des déficits de l’entreprise.

Il faut savoir que les flux de trésorerie en provenance des activités de financement et d’investissement doivent être calculés selon la méthode directe. Pour le flux de trésorerie issu de l’exploitation, il est possible d’utiliser une autre méthode.

La méthode indirecte

Pour les flux liés à l’exploitation, l’entreprise peut présenter ses résultats financiers selon la méthode indirecte. Celle-ci consiste à calculer le revenu net ou perte net après impôt d’une entreprise puis à affiner le calcul avec l’ensemble des flux entrants et sortants de l’exploitation comportant les amortissements et les imputations.

Ainsi, on distingue bien que les deux méthodes de calcul de flux de trésorerie diffèrent seulement sur la manière de traiter les excédents et les pertes d’argent.

Antoine

Dès la fin de ses études, Antoine s'est lancé dans l'entrepreneuriat et a immédiatement réussi à faire sa place dans le domaine du marketing digital. Grâce à son agence, il fait profiter les entreprises de ses compétences en matière de visibilité web.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.